Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Route Mariale 4ème étape

La Communauté de Gommegnies accueille les pèlerins de la Route Mariale dans la petite chapelle Saint Antoine du désert . Notre Dame de Beauraing recevra notre prière

Le 29 novembre 1932, Fernande Voisin, 15 ans, et son frère Albert, 11 ans, vont chercher leur sœur Gilberte, 13 ans, au pensionnat tenu par les Sœurs de la Doctrine Chrétienne de Nancy, accompagnée de leur amie Andrée Degeimbre, 14 ans, et de sa petite sœur Gilberte, 9 ans.
Alors qu’il vient de sonner à la porte du pensionnat, Albert se retourne, regarde dans la direction du talus du chemin de fer tout proche et s'exclame: "Regardez la Vierge qui se promène au-dessus du pont!" Il voit une femme habillée de blanc, "toute lumière", qui marche à un mètre au-dessus du pont. Lorsque les filles se retournent à leur tour, elles peuvent aussi apercevoir la « belle dame », tout comme Gilberte qui arrive peu après de l’intérieur du pensionnat. Leur première réaction est l’affolement. Apeurés, ils retournent chez eux en courant, mais décident quand même de revenir chercher Gilberte à la même heure le lendemain.
Le 30 novembre, la Sainte Vierge leur apparaît de nouveau au-dessus du pont ; également le 1er décembre, mais cette fois, elle rejoint les enfants quand ils passent près du houx du jardin, puis sous une branche de l’aubépine près de la grille d’entrée. Elle apparaît debout sur un petit nuage qui cachent ses pieds. Elle est vêtue d’une longue robe blanche traversée par trois fins reflets bleus; ceux-ci partent de son épaule gauche et disparaissent au bas de la robe, sur la droite. Sa tête, dont sortent de fins rayons de lumière formant comme une couronne, est recouverte d’un long voile blanc qui tombe sur les épaules. Elle tient les mains jointes et sourit. À partir du 29 décembre, ils aperçoivent entre ses bras son cœur illuminé, tel un Coeur d’Or.
La Vierge Marie se manifeste encore une trentaine de fois, jusqu’au 3 janvier 1933. Elle se présente: "Je suis la Vierge immaculée, la Mère de Dieu, la Reine des Cieux." Elle demande aux enfants "d’être bien sages." Elle insiste: "Priez, priez beaucoup, priez toujours." Elle désire qu'une chapelle soit construite et souhaite "qu'on vienne ici en pèlerinage." Le dernier soir, elle déclare: "Je convertirai les pécheurs." Elle s'adresse à Fernande: "Aimez-vous mon Fils? M'aimez-vous?" Et, après la double réponse affirmative de l'adolescente, elle dit enfin: "Alors, sacrifiez-vous pour moi. Adieu."
20120806_191201.jpg

Article publié par PAROISSE SAINT JEAN BOSCO EN MORMAL (Michel Pochez) • Publié Mardi 07 août 2012 • 1793 visites

A voir sur d'autres sites Internet

Le temps de l'Eglise

Lectures du jour :

> Avec Messe Infos

Actualités de l'Eglise

Vermeer catholique ?
L’exposition parisienne pour laquelle on ne fait qu’une heure de queue à condition d’avoir...

Le Patriarche œcuménique Bartholoméos à Taizé
Le patriarche Bartholoméos de Constantinople s’est rendu à Taizé dans la communauté...

Commentaires du dimanche 30 avril
23 avril 2017, 2éme dimanche de Pâques, commentaires des lectures bibliques, Marie-Noëlle...

L’accord de Paris sur le climat : de la COP 21 à la COP 22 à Marrakech
L’Accord de Paris de décembre 2015 de lutte mondiale contre le changement climatique a été...

Homélie du dimanche 30 avril
Troisième dimanche de Pâques

Haut de page